Otarie à fourrure/2

 

précédente - remonter - suivante


Si cette image vous intéresse, contactez-moi

 

Callorhinus ursinus. En mer de Béring, les poissons les plus pêchés sont le merlan et le hareng. Il se trouve que les otaries les convoitent également. Les pêcheurs considèrent donc ces mammifères marins comme des concurrents. Aussi, chaque année, afin d'en limiter la population, les Aléoutes prélèvent du cheptel une cinquantaine de célibataires. La viande sera ensuite distribuée aux "anciens" des îles.

 © Yves Vallier 2018 - Toute reproduction interdite